Groupe de parole

De la dépendance affective à la liberté d’aimer

 

« Toute femme qui aime trop a connu au moins l’abandon affectif profond, avec toute la terreur et le vide qu’il implique. » Robin Norwood

Ce groupe de partage s’adresse aux femmes qui ont identifié ou sentent intuitivement qu’elles font partie de « ces femmes qui aiment trop », ou à celle à qui cette question laisse à réfléchir : Est-ce que pour vous le fait de devenir amoureuse se transforme tôt ou tard en une douloureuse expérience émotive ? A celles encore qui ont pour compagnon un pervers narcissique, ou à celles qui rencontrent toujours le même genre d’homme qui ne ressemble pas à ce à quoi elles aspirent

Le but de ce groupe est par la parole qui guérit, de créer une source de soutien continu pour toutes celles qui participeront.

« L’effet très curatif qu’exercera sur la vie de toutes les participantes cette « simple » rencontre au cours de laquelle vous partagerez votre vécu est inestimable. Ensemble vous vous donnerez la possibilité de guérir ! »

Il est important de s’engager dans la durée et dans la régularité pour l’efficacité du travail que vous entreprenez et pour la dynamique du groupe (10 séances). 

L’accompagnement que je propose s’appuie sur mon expérience de femme, de coach, de thérapeute, et sur la méthode souple et rassurante de Robin Norwood à qui j’ai emprunté plus haut le titre si éloquent de son livre.

Mon expérience me prouve qu’il n’y a rien de plus soutenant et efficace que ces groupes de partage.

 

Modalités :

Les groupes n’excèdent jamais 7 personnes. 

Rendez-vous une fois par mois de 19 h à 21 h à Fourqueux – 53 bis rue de Neauphle

10 séances = 200 € + l’adhésion à l’association Parlez-moi d’amour 15 €

 

Pour rejoindre ce groupe de soutien qui va démarrer bientôt (date à préciser) :

Vous inscrire ici

Payer votre participation aux 10 séances soit 200 €. 

Entretien préalable