Cercles de pardon

La guérison des blessures du cœur

Quelle est l’origine des Cercles de Pardon ?

​Il s’agit d’un atelier qui dure entre 2h30 et 3h, qui reprend les enseignements de Don Miguel Ruiz, nagual (chamane) issu de la lignée des toltèques au Mexique. Il a notamment écrit le best-seller « les 4 accords toltèques », qui a pour vocation d’aider l’individu à retrouver sa pleine capacité à devenir le maître de sa vie et à s’ouvrir à l’amour.

​Olivier Clerc, auteur et traducteur francophone de tous les ouvrages de Miguel Ruiz, a vécu l’expérience du pardon au Mexique en 1999 avec Miguel Ruiz lui-même, et après de nombreuses années d’intégration, il a écrit et publié « le don du pardon », où il relate son expérience et sa vision de ce qu’il a vécu, au Mexique, et dans sa vie depuis, en relation avec le pardon. A partir de 2010 et jusqu’à il y a encore très peu, il anime des ateliers sur le pardon à travers toute l’Europe.

C’est en mars 2019 que je participe à mon premier stage avec Olivier Clerc, intitulé « le Don du Pardon© » à Genève. Une expérience très forte et révélatrice pour moi, et j’en ressors profondément allégée et le cœur rempli d’amour. Je décide de poursuivre l’aventure et d’animer moi-même des Cercles de Pardon. Je participe moi-même à de nombreux Cercles de Pardon et participe en octobre 2022 à un week-end de formation pour valider mon statut d’animatrice. Aujourd’hui je suis membre de l’API (Association pour le Pardon), j’ai signé la Charte des animateurs de Cercles de Pardon et je vous propose 2 ateliers par mois, dans 2 lieux différents.  

 

Comment se passe un Cercle de Pardon ?

Les ateliers sont composés de deux parties. Tout d’abord on va expliquer la philosophie issue du « Don du Pardon© pour comprendre pourquoi le pardon est si important pour sentir ce que ça peut concrètement améliorer dans notre vie. Une préparation en douceur pour identifier et peut-être déjà transformer les éventuels obstacles afin que le pardon puisse avoir lieu.

Ensuite, dans un second temps, une seconde partie est dédiée au rituel de guérison des blessures du cœur. Un maître de yoga indien disait : « un gramme de pratique vaut mieux qu’une tonne de théorie ». Et c’est là le but de cet atelier. Le pardon ne peut pas venir du mental, on ne peut pas se forcer à pardonner. « Le pardon ne relève pas de la volonté mais du lâcher-prise. » 

Sur quels principes reposent les Cercles de Pardon ?

​C’est un processus de guérison du cœur afin que nous retrouvions notre pleine capacité à nous aimer et à répandre cet amour autour de nous. Trop souvent nous plaçons notre bien-être dans les mains des événements extérieurs ou dans ce que les gens disent ou font. Et dans la lancée, nous réagissons comme des machines, des automates qui s’activent quand nous appuyons sur un bouton, sans qu’aucune liberté de réaction ne soit permise. Nous devons donc déjà prendre conscience que ce ne sont pas les personnes ou les éléments extérieurs qui font que nous sommes heureux ou malheureux, mais notre manière de réagir à ces événements. Nous ne sommes manifestement pas libres si notre qualité de vie est dépendante de ce que les gens font ou disent. Grâce au pouvoir du pardon, nous allons récupérer notre liberté d’être maître de ce qui nous arrive, en réalisant que nous sommes les seuls responsables de nos états-d ‘âme et de nos émotions.

​Dans ce processus nous arrêtons de nous poser en victime, nous retrouvons notre puissance intérieure qui est la seule à décider comment nous nous sentons et comment nous décidons de réagir à ce qui nous arrive.

Et enfin, le pardon est l’étape la plus importante pour lâcher-prise sur nos propres jugements qui nous empêchent d’être nous-mêmes, en commençant par nous aimer nous-mêmes. Combien de fois par jour nous jugeons-nous négativement ? “Je ne suis pas assez ci, j’aurais dû dire ça, je n’aurais pas dû accepter ça, j’aurais dû faire ça.” etc. ? Tous ces jugements nous enferment et nous limitent, en ne laissant pas l’amour circuler librement et en entretenant le cercle vicieux des jugements. Le pardon permet de remettre un peu de douceur, de revenir à l’instant présent, et surtout de guérir le cœur.

Comme le dit si bien Olivier Clerc : “Le Don du Pardon nous donne accès à un pardon sans culpabilité, un pardon sans humiliation, un pardon qui nous restitue notre liberté d’aimer. Il favorise la guérison du cœur dont nous avons tant besoin.”

Ce que le pardon N’EST PAS :

Pardonner n’est pas excuser ce que les autres ont fait, ni les cautionner. Il ne s’agit pas d’entrer dans des jugements et dire que c’est bien ou mal. On peut demander pardon et tout de même traduire une personne en justice pour ce qu’elle a fait. C’est simplement ne plus utiliser cette personne pour justifier la fermeture de notre cœur. Ensuite on peut laisser la JUSTICE agir, et non la vengeance personnelle, basée sur une réaction des émotions.

Nous gardons donc le discernement de notre conscience et de nos valeurs personnelles. Il s’agit d’unifier le cœur et l’esprit, et non de mettre de côté l’un ou l’autre. Avec l’expérience se développe la sagesse, la compréhension de ce que nous sommes et de ce qui nous entoure, et il serait dangereux d’agir uniquement avec le cœur comme il serait dangereux d’agir uniquement avec notre mental.

Faire « œuvre de pardon » n’est pas se réconcilier avec l’autre, mais se libérer du pouvoir qu’on lui a mis entre les mains. Pour une réconciliation il faut être deux à faire le choix, et parfois notre discernement nous indique que l’autre est malsain pour nous et qu’il ne nous sert à rien de reprendre contact avec cette personne. Mais il s’agit-là d’un choix conscient et non d’un choix imposé par une réaction émotionnelle venant de nos blessures.

Pour participer 2 lieux :

  • Saint Germain en Laye :

Au Quai des Possibles 
7 place Christiane Frahier
St Germain en Laye (gare grande ceinture)

Les vendredis soirs de 19h à 22h
Participation 20 €

30 Septembre
28 Octobre
2 décembre
6 janvier 2023
10 février
17 mars
21 avril
26 mai
30 juin 
21 juillet

  • Conflans Ste Honorine

33 rue des martyrs
78 700 Conflans Sainte Honorine

Les vendredi soirs de 19h30 à 22h
Participation 20 €

4 novembre
16 décembre
20 janvier 2023
24 février 
31 mars
07 avril
12 mai
16 juin