Prendre le temps de la nécessaire reconstruction

Se remettre après une séparation ou un divorce c’est prendre le temps de vivre la nécessaire reconstruction, cette période plus ou moins longue durant laquelle plusieurs étapes incontournables sont à vivre. Un deuil nécessaire à faire pour tourner la page avant de repartir dans une nouvelle aventure amoureuse.

Voici quelques repères avec 4 phases à traverser qui vous permettront de savoir où vous en

êtes …

Traverser le chagrin

La première étape est aussi la plus douloureuse. C’est la phase d’abattement durant laquelle le tumulte émotionnel est le plus fort. Il s’agit de traverser le chagrin, la colère, la douleur de la perte, la solitude, les regards et jugements de l’entourage et souvent les reproches des enfants.

Mon conseil : Ne restez pas seul(e), appelez vos ami(e)s et toutes les personnes positives et soutenantes pour vous entourer. En même temps, offrez vous des moments seul(e) avec vous-même, autorisez-vous à craquer à lâcher ces émotions qui risquent de vous étouffer. Plus vous lâcherez et plus ça vous aidera à vous remettre rapidement de votre divorce. Etablissez le plus tôt possible une coupure physique et psychique avec votre ex pour pouvoir vous ressaisir et commencer à décider pour vous. Mettez de la distance c’est très important. Aussi pas de coup de fil, pas de rencontre, tout au plus quelques sms si nécessaire pour des questions purement matérielles.

Ne plus offrir de résistance à ce qui est

Ensuite viendra la phase d’acceptation . Accepter va vous permettre de vous ouvrir enfin à autre chose. Accepter c’est ne plus offrir de résistance à ce qui est, c’est sortir du tumulte émotionnel de la première phase, apaiser la colère, le ressentiment, ne plus vous sentir coupable, sentir petit à petit que vous n’avez plus ni regrets, ni remords. Cela prend du temps, comme le temps nécessaire pour cicatriser d’une blessure profonde. Ce temps participe au processus de deuil de l’ancienne relation de couple et de la famille telle que vous la viviez. Il correspond à un travail psychique d’intégration et de régénération nécessaire pour vous remettre de votre divorce.

Mon conseil : Vous faire du bien. Prendre soin de vous. Laisser le temps au temps. Commencer à recréer du lien en reprenant, si ce n’est déjà fait, vos activités extra professionnelles, en expérimentant le fait de faire seul(e) et même d’y prendre plaisir. C’est peut-être le critère le plus pertinent pour sentir que, ça y est, vous vous en êtes remis(e).

Faire grandir votre maturité affective

La phase de responsabilisation qui arrive alors est une phase essentielle pour se reconstruire et c’est seulement à cette étape du chemin que c’est possible. Il s’agit de prendre le temps (encore lui) de vous remettre en question, de comprendre ce qui s’est passé pour vous dans votre histoire personnelle et dans votre histoire de couple. Se remettre de son divorce c’est maintenant prendre votre responsabilité, être honnête avec vous-même, ce qui va vous permettre de faire grandir votre maturité affective et de faire un pas de géant vers votre « guérison » pour vous reconstruire sur de nouvelles bases afin de vous éviter de tomber dans les mêmes pièges relationnels.

Mon conseil : Lire des livres sur le sujet, écouter des conférences, vous faire aider d’un professionnel.

Sentir la force de l’affirmation

Enfin la phase d’affirmation , libératrice. Les séparations en amour sont des moments complexes et de vrais challenges ! Se remettre d’un divorce c’est avoir parcouru ce chemin de 5 étapes. Elles sont incontournables pour se reconstruire vraiment. Alors, après avoir déjà surmonté les premiers défis de la séparation et/ou du divorce une phase de mieux être arrive mais avec elle cependant une probable vague de peurs … Toutes ces peurs archaïques et tellement légitimes risquent de se bousculer et de vous faire plus ou moins tanguer avant de sentir la force de l’affirmation.

Les peurs que je retrouve chez toutes les personnes que j’accompagne, c’est d’abord la peur de l’inconnu, ne pas savoir ce qui vous attend. Cela prouve que vous changez vos habitudes, vous changez de vie et ne pas maîtriser son avenir, ça fait souvent peur. Cette peur bien légitime provoque souvent des angoisses passagères.

L’autre peur récurrente que je rencontre est la peur de ne pas savoir faire face, la peur de ne pas y arriver. Il faut maintenant prendre les décisions seul(e), assumer, et souvent prendre en mains ses finances ! C’est un sujet de grande inquiétude plutôt pour les femmes. Au-delà de leurs histoires personnelles, c’est aussi l’héritage de l’histoire même des femmes que chacune de vous porte en elle.

Enfin La peur de vivre seul(e), de rester seul(e) pour toujours, d’être face à soi-même, à ses choix, à sa solitude. Pourtant c’est en traversant une période de solitude que l’on se reconstruit le mieux, que l’on apprend à être un(e) bon(ne) compagnon(e) pour soi-même, et que l’on acquiert plus de solidité et plus d’autonomie. Vous pourrez même y découvrir du plaisir !

Mon conseil : Faire des petits pas. Vous occuper d’équilibrer chacun de vos domaines de vie en suivant la « Loi du moindre effort », c’est-à-dire en commençant par ce qui est le plus facile pour vous. Vous vous offrirez de petites, puis de grandes satisfactions d’abord, puis ressentirez de la fierté ensuite, ce qui vous redonnera estime et confiance. Alors, petit à petit vous vous affirmerez, vous vous sentirez fort(e) et digne et la peur n’aura qu’à bien se tenir !

Vous seul(e) pouvez le décider

Comme je l’ai précisé plus haut, les séparations sont des moments complexes et de vrais challenges ! Se remettre d’un divorce c’est avoir parcouru ce chemin de 4 étapes. Elles se vivent pour chacun à un rythme différent, mais sont incontournables pour se reconstruire vraiment. « Laissez faire » le temps est un choix, mais vous prenez le risque de reproduire le même schéma qui conduira inévitablement votre prochaine relation à une séparation.

Pour se remettre de son divorce il s’agit vraiment de prendre le temps de se reconstruire et vous seul(e) pouvez vous y consacrer.

Christine Blain