Un levier de transformation

Le mot « OSER » est un levier de transformation, un moyen d’apprendre à vous affirmer. Il l’a été pour moi sur mon chemin personnel. Je m’en suis servi comme d’une injonction que je me donnais  dès que l’envie de faire quelque chose naissait en moi et que la peur, sournoise, se croyait en terrain conquis ! Alors pour m’aider à aller jusqu’au bout de cette envie, me parlant à moi-même avec humour, je me lançais un défi, je me disais : OSE !

N’oubliez pas qu’il n’y a que 2 motivations qui nous poussent à agir : la peur ou l’envie.

Si la peur est plus forte que l’envie, nous restons inhibés, figés, boqués, préférant la frustration plutôt que d’affronter notre peur et ainsi nous sommes agis par cette peur. C’est elle qui décide et prend les commandes.

Résultat ? Nous n’osons pas, nous nous en voulons, nous nous culpabilisons de ne pas avoir osé et jugeons ce manque de courage indigne, nous nous dévalorisons à outrance pour mettre du sens sur ce comportement que là encore nous jugeons inacceptable, ou pire, nous passons tout à la trappe en trouvant de magnifiques excuses à notre manquement !

 

Un nouveau code de conduite

Dès que j’ai pris conscience de cette alternative, mon choix a été vite fait et je me suis donnée plus qu’un challenge, un code de conduite : Dorénavant lorsque tu auras envie de quelque chose, OSE ! J’allais même jusqu’à me taquiner intérieurement en me disant : « Pas de chance ! Maintenant que tu y as pensé il va falloir y aller ! Allez, vas-y OSE ! ».

Grâce à ce code de conduite et cette petite voix aimante que j’ai mise en place pour m’aider, j’ai fait des choses que je n’aurais jamais cru pouvoir faire. Quelques fois ce furent des challenges très personnels dans des situations qui pour d’autres ce serait vécues sans aucun effort. Mais chacun d’entre nous a ses défis à relever, là où se réveillent les émotions, là où la peur entre en jeu. Ces « rendez-vous » comme je les appelle, renvoient aux mémoires endormies de notre histoire qui se réveillent dans certaines situations de notre vie tant que nous ne leur prêtons aucune attention.

Et aujourd’hui encore je continue à le mettre en application dès que je sens la peur pointer son nez. Ce faisant Il s’agit bien de l’apprivoiser cette peur, il est nécessaire de la reconnaître d’abord, un petit clin d’œil sympa (car elle fait partie de nous depuis longtemps) permet de se dire : « je t’ai reconnue, mais cette fois tu ne m’empêcheras pas ! ». A la clé, une satisfaction immense, la joie de l’avoir fait, vous sentez toute votre puissance, d’un seul coup vous connectez avec votre valeur et vous vous estimez davantage. C’est ça l’affirmation de soi : oser affirmer qui vous êtes ! Et vous verrez on y prend goût !  Magnifique non ?

Alors, comment s’affirmer ? En ayant le courage d’oser !

L’audace a du génie, de la puissance et de la magie

Je ne résiste pas à l’envie de vous partager le texte, puissant et inspirant, de Goethe à ce sujet. Goethe parle de la réalisation de vos rêves, mais tout ce qu’il dit s’applique exactement de la même manière pour les démarches qui pourraient sembler insignifiantes pour d’autres, mais qui, pour vous, paraissent tellement difficiles à accomplir.

« Au moment où l’on s’engage totalement, la providence éclaire notre chemin.

Une quantité d’éléments sur lesquels l’on ne pourrait jamais compter par ailleurs contribue à aider l’individu.

La décision engendre un torrent d’événements et l’individu peut alors bénéficier d’un nombre de faits imprévisibles, de rencontres et du soutien matériel que nul n’oserait jamais espérer.

Quelle que soit la chose que vous pouvez faire ou que vous rêvez de faire, faites-la.

L’audace a du génie, de la puissance et de la magie. »

Alors …. OSEZ !

A propos … Video inspirante que j’adore …

 

Christine Blain