Si petits et si puissants ! Les 4 fondamentaux de la relation

Connaissez-vous les quatre fondamentaux de la relation ? Ce sont quatre verbes très usuels sur lesquels vont se décliner toute la communication de la relation. Autant dire 4 verbes indispensables pour réussir sa vie de couple. Amusez-vous juste un instant à les trouver avant même de les découvrir ci-dessous.

D’après vous, quels seraient-ils ces quatre verbes ? …

Ces quatre verbes se doivent d’être tous utilisés dans la relation pour que chacun de vous prenne vraiment sa place auprès de l’autre en lui offrant l’authenticité de ce qu’il est. C’est le plus beau cadeau que l’on puisse faire à l’être aimé.

Un mouvement de soi vers l’autre

Le premier, et le plus évident quand je pose cette question dans mes ateliers, c’est DONNER .

Donner c’est offrir quelque chose gratuitement à quelqu’un. Donner en amour est un fondamental, on peut le décliner à l’infini : donner du temps, donner de l’attention, donner de la présence, donner de l’écoute, donner du bonheur, donner du rire, donner de la disponibilité, donner de la compréhension, donner des cadeaux, donner de la joie, donner du plaisir, donner … et par-donner. Le don de soi avec un cœur généreux et ouvert, car il faut de la générosité, celle du cœur, et de l’ouverture d’esprit, et là aussi du cœur, pour aimer et accepter l’autre tel qu’il est ! Donner est un mot merveilleux, c’est un mouvement qui va de soi vers l’autre. Il présuppose cependant, ce qu’on oublie souvent et qui est dans la définition même du mot « donner », que c’est offrir quelque chose gratuitement ! Evidement, me direz-vous ! Et bien ça n’est pas si évident que cela. Souvent il y a des attentes inconscientes, ou pires, stratégiques. On donne alors pour avoir quelque chose en échange, pour avoir un bénéfice caché, par peur du jugement de l’autre.

Donner gratuitement et sans retenue est sans doute la plus belle forme d’Amour.

L’échange est une des Lois de l’amour

Le second, va de soi quand le premier a été nommé, c’est RECEVOIR . Recevoir c’est prendre dans le sens d’accepter ce qui vous est donné. Les femmes ont du mal avec ce verbe prendre, même quand c’est donné. En cause, l’interprétation qu’elles font le plus souvent de « donner ». L’échange est une des Lois de l’Amour et c’est tout naturellement que recevoir s’invite parmi les quatre fondamentaux de la relation. Comment prendre le risque de donner si vous n’avez pas en face de vous une personne que vous sentez capable de recevoir ? Car recevoir est une acceptation pas une obligation. C’est ce qui en fait sa valeur. Recevoir c’est être présent, faire écho à celui qui donne avec générosité et ouverture du cœur comme je l’ai précisé plus haut.

Recevoir est un acte d’amour tout autant que de donner.

Donner et recevoir sont des présupposés pour réussir sa vie de couple. Ce sont aussi les deux éléments de l’équilibre masculin/féminin. D’une façon très schématique, mais aussi physiologique,  l’homme donne et la femme reçoit et pour vivre cet équilibre l’homme se doit d’apprendre à recevoir et la femme à donner. J’aime cette simple évidence à observer par rapport à notre sexualité. Or, bien souvent dans mes accompagnements auprès des femmes, j’ai remarqué comme bon nombre d’entre elles ont du mal à recevoir et que par une sorte de phénomène de compensation elles peuvent se mettre à donner, non seulement sans compter,  mais encore jusqu’à s’oublier ! Alors l’équilibre est rompu. Les hommes ne s’y retrouvent plus, ne trouvent plus leur place et les femmes ne comprennent pas ; Sans voir qu’elles prennent toute la place. C’est dire comme l’équilibre de ces deux verbes est important. Cet équilibre ne peut-être trouvé que lorsque l’un et l’autre pratiquent l’échange de donner et de recevoir dans sa réciprocité avec fluidité et bonheur.

Un élément de communication indispensable

Le troisième est déjà beaucoup plus subtil, bien que, je vous l’ai dit, très simple.C’est DEMANDER . Comme il est important ce verbe demander dans la relation ! Il ne s’agit pas seulement de demander quelque chose d’extérieur à soi, mais d’intérieur. Demander c’est oser parler de soi, oser se dire. C’est essentiel et pourtant si souvent mis de côté.

C’est là encore un élément de la communication dans le couple indispensable pour réussir sa vie de couple. Ce verbe « demander » est très impliquant car il demande d’être clair(e) avec soi-même et de formuler ce qu’on l’on veut ou ce que l’on ne veut pas aussi clairement. Pour la plupart des couples, ou au moins pour l’un des deux partenaires, c’est souvent une vraie difficulté.  La durée d’une histoire d’amour peut avoir pour corollaire ce piège de penser connaître l’autre, au risque  justement de penser ne plus rien avoir à lui demander jusqu’à  penser à sa place ! Or une des lois de la vie est le changement, nous sommes en évolution permanente et croire que l’on connait l’autre, c’est comme prendre une photo intérieure de lui et penser qu’il ne changera plus. Quel dommage ! Que c’est réducteur ! Alors demander prends tout son sens. Qui donc mieux que vous sait ce que vous voulez, ce que vous pensez et ce que vous ressentez ? Et comment l’autre pourrait-il le savoir sans vous le demander ? Et réciproquement, comment pourriez-vous savoir à la place de l’autre ? C’est prendre toute la place, prendre le pouvoir sur l’autre que de ne pas lui demander.

Là encore c’est une belle preuve d’amour que d’oser demander.

Prendre le risque d’être vrai(e)

Enfin, le quatrième fondamental de la relation, vous l’aurez compris est REFUSER.

C’est celui qui est le plus oublié quand je pose la question. C’est pourtant comme pour le oui et le non, ce qui fait la valeur de l’autre. Tout se passe toujours en interaction avec l’autre en commençant par soi même. Donc suis-je capable de refuser à l’autre ? De lui dire non quand je pense non ?

S’autoriser à refuser c’est être vrai(e). C’est avant d’acquérir une maturité affective, une peur inconsciente et très puissante de prendre le risque de ne plus être aimé(e). Avoir l’impression que ce refus aurait le pouvoir d’arrêter la relation ! Or c’est tout le contraire qui se passe quand on ose prendre ce risque. Un refus peut-être l’occasion d’un dialogue. Il ouvre la porte sur autre chose. Le seul bémol que j’y mettrais c’est comment le dire pour que ce soit reçu ? Mais là on rentre au cœur de la communication dans le couple et j’y reviendrais plus longuement et dans mes articles et dans un séminaire que je prépare  sur la communication dans le couple pour la rentrée.

Comme vous voyez « demander » et « refuser » sont eux aussi indispensables à la vie de la relation car ils sont l’expression du respect mutuel, c’est en effet un moyen essentiel pour se respecter et pour respecter l’autre.

Malgré leur apparente simplicité je vous invite à les utiliser sans retenue, et si freins il y a, de vous poser les vraies questions : Qu’est ce qui m’empêche de donner ? De recevoir ? De demander ? Ou de refuser ? Ce peut-être une fabuleuse piste d’amélioration pour vous-même et pour votre relation.

Jouer de ce « piano relationnel » ,comme l’appelle Jacques Salomé, est indispensable pour vous épanouir et pour réussir votre vie de couple !

Christine Blain